Les bons conseils

zéro déchet : le romarin

QUE FAIRE AVEC DU ROMARIN?

J’en suis à mon troisième bouquets de romarin, fourni par l’Amap en quelques mois. Je cherche un moyen de l’utiliser car jusqu’à maintenant j’en utilise très peu.

Le séchage

Je ne parviens pas à consommer le romarin suffisamment rapidement quand il est frais. Du coup, je le fais sécher pour pouvoir le conserver plus longtemps. J’ai fait un bouquet de tige,  mis le bouquet dans un sac en papier la tête en bas. Le tout est dans un bocal, pour que le bouquet reste vertical car je n’ai rien pour le suspendre. Puis je met le tout à l’abri de la lumière dans un placard pendant trois semaines.

L’usage

cuisine

J’ai gardé les tiges. Elles peuvent servir à faire des brochettes. J’en met également dans mes soupes pour parfumer lors de la cuisson. Je retire la tige avant de mouliner. Puis la tige une fois sèche je la met dans mon stock de BRF.

Tisanes

J’en fais des tisanes. Dans une tasse d’eau bouillante, je met une cuillère à soupe de romarin séché. Je laisse infuser 5 minutes. Quand il fait froid, j’aime beaucoup cette tisane qui en plus a la réputation d’avoir plusieurs vertus: digestives, apaise toux et rhumes,……

Hydrolat

Quand j’aurai terminé mon hydrolat de géranium, Je fais mon hydrolat, j’en ferai un au romarin. Comme cela j’utiliserai deux bonnes poignées de romarin. Je m’en servirai pour me nettoyer le visage. Il est renommé pour les peaux mixtes à grasses, pour les boutons et les imperfections.

Finalement je vais utiliser, écouler le romarin très facilement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *